Spectacles, conférences, expo, concerts à Tours et en Touraine

Expositions

Actuellement

Petits Formats à Tours

Du 9 au 11 décembre 2022 

Mode d’Emploi s’associe à Ozart – Association des élèves de l’École supérieure d’art et de design TALM-Tours pour l’organisation des Petits Formats, une exposition / vente collective réunissant une centaine d’artistes pour un évènement d’envergure dans les locaux de l’école sur le site de l’ancienne imprimerie MAME conçue par l’architecte Bernard Zehrfuss et le designer Jean Prouvé.

Le 24ème Salon du Petit Format 

Truyes du 19 Novembre au 04 Décembre 2022

Le 24ème Salon du Petit Format se déroule dans les salons d’honneur du château de Bel-Air à Truyes, entre Tours et Loches (37)

Ouvert tous les jours de 15h à 18h en semaine et de 14h30 à 19h samedi dimanche

ENTREE LIBRE

​Présentation des artistes sur la page "Présentation du Salon 2022"

Actuellement

A Tours et en Indre-et-Loire

Les "Caravage de Philippe de Béthune" 

La Cène à Emmaüs et L'Incrédulité de St Thomas sont des œuvres  achetées au Caravage, artiste italien du XVIIe siècle, par Philippe de Béthune, grand mécène et collectionneur d’art. Ces deux tableaux, sont accompagnés du précieux triptyque de Jean Poyer daté du XVe siècle et d'une collection d’objets ecclésiastiques.

Galerie Saint-Antoine
Place de Mazerolles, 37600 Loches   

02 47 59 48 21

Du nouveau chez Lansyer...

Le peintre paysagiste Emmanuel Lansyer (1835-1893), élève de Viollet-le-Duc et de Courbet, grand collectionneur d’art asiatique, de gravures et de photographies, a légué sa maison de famille à la Ville de Loches afin qu’elle devienne un musée. Selon la volonté de l’artiste, le musée a ouvert ses portes en 1902.

Maison-Musée Lansyer  1 rue Lansyer, 37600 Loches  tél :

09 63 52 52 52

Chinon : Une salle est consacré à l’histoire de la Forteresse : reconstitutions 3D, maquettes et collections archéologiques provenant des fouilles récentes.

Reconstitution de la chambre d’Aliénor d’Aquitaine et d’Henri II Plantagenêt.

La reconstitution meublée de la chambre intime de Charles VII.  Elle est le fruit d’un travail associant scientifiques et artisans d’art, qui grâce à leur savoir-faire font revivre cette salle emblématique des appartements royaux. Une courtepointe brodée d’or et un dais suspendu d’exception, réalisés sur mesure pour le lit du roi, sont les pièces maîtresses de cette reconstitution.

BALADE VIRTUELLE EN MUSIQUE BALADE VIRTUELLE EN MUSIQUE

Le gemmail, rien que son nom intrigue ! Ce n’est pas une adresse mail comme on pourrait être tenté de le croire… Le gemmail aurait plutôt des liens avec l’art. Pour en savoir davantage, filons à Montrésor.

Direction la Halle des Cardeux, en plein cœur de ce village labellisé parmi « les plus beaux villages de France ». Au rez-de-chaussée de cette édifice du 18ème siècle un panneau renseigne sur l’origine de cet art : c’est la contraction de deux mots « gemme » pierre précieuse et « émail » -le liant qui sert à les assembler- qui lui a donné ce nom.

 

Le gemmail est un art conçu au xxe siècle, proche du vitrail, utilisant la superposition de fragments de verre dont la forme est déterminée par la main de l’artiste, où, grâce à la transparence, la lumière vient traverser la couleur.

Le gemmail a été inventé par le peintre Jean Crotti dans les années 1930 en collaboration avec Roger Malherbe-Navarre. En 1939, Jean Crotti crée le mot-valise gemmail en fusionnant les termes gemme et émail. Après les difficultés dues à la Seconde Guerre mondiale, il reprend son activité en 1945 et la cède à Roger Malherbe-Navarre au début des années 1950.

Les quais de la station de métro parisien Franklin D. Roosevelt (anciennement Marbeuf) furent décorés de gemmaux de 1957 à sa rénovation en 2007. Des compositions originales voisinaient avec des adaptations d'œuvres d'après Edgar DegasPaul CézanneGeorges BraquePablo Picasso et des images publicitaires. Un défaut d'étanchéité causa leur empoussièrement intérieur au cours des décennies jusqu'à leur dépose.

Des œuvres d’art originales en gemmail ont été exécutées par Pablo Picasso entre 1954 et 1956 : elles ont été exposées à New York au Metropolitan Museum of Art en 1959, à l'Institut d'art de Chicago en 1960, à Paris à la galerie Charpentier en 1964, à Hakone au musée en plein air en 1970.

René Margotton en réalisa sur le thème des apparitions dans la basilique Saint-Pie X de Lourdes, où 20 pièces ont été exécutées entre 1989 et 1993.

Concerts, spectacles, évènements

L'actualité des compagnies de théâtre

L'art brut raconté par Pascal, fils de Solange, une artiste surprenante et extraordinaire.

Après la mort de ma mère Solange j’ai récupéré 1537 dessins aux crayons de couleur dans des livres de brouillon. Des oiseaux sur presque tous les dessins...