René Descartes

René Descartes est né à La Haye en Touraine le 31 mars 1596 et a été baptisé le 3 avril 1596 en l'église Saint Georges. Sa maison.natale, bâtisse datant en partie du XVIème siècle, a été transformée en musée en 1974. Musées en Touraine

 

La ville de Descartes

Il y a plus de 500 000 ans, l'Homme s'établissait dans la vallée de la Creuse Tourangelle. Cette occupation est attestée par la découverte de nombreux outils en silex taillés. La fin du Néolithique est matérialisée par des mégalithes. On retrouve ces témoignages dans les communes environnantes, à St Rémy sur Creuse et bien sûr, à Abilly et au Grand Pressigny.
Dans les premiers siècles de notre ère, notre cité s'appelait Haya, ce qui signifie " haie " en latin.
La mise à jour de nombreux vestiges et les restes d'une voie romaine dallée ont témoigné d'une importante activité à l'époque Gallo-Romaine, entre le Nord et le Sud.

 

Au Moyen-âge, Haya devint La Haye en Touraine. Il ne s'agissait plus d'une simple châtellenie dont le premier seigneur connu fut Adelande. Foulques Nerra ou ses descendants firent construire un château fortifié, semble-t-il l'un des dix premiers construits en pierre, édifié avant l'an 1000. La Haye devint par la suite une baronnie. Celle-ci fut transmise, le plus souvent par alliance, à différentes Maisons et fut vendue en 1555 à la Famille de Rohan. Du puissant château seigneurial il ne reste plus, aujourd'hui, que les vestiges de la motte féodale et les douves sèches.

Durant les guerres de religion, La Haye dut subir plusieurs sièges et fut le théâtre d'âpres batailles. Conquise par les Protestants en 1566, la ville fut reprise tout aussitôt après par le Vicomte de Paulmy.

Longtemps située sur la route menant vers l'Espagne, la ville accueillit les pèlerins qui se dirigeaient vers Saint-Jacques de Compostelle et vit passer aussi quelques cortèges royaux. La cité perdit de son influence à partir de 1750 lorsqu'il fut décidé de suivre l'axe Tours - Sainte Maure - Châtellerault.

Durant la Révolution, La Haye en Touraine garda un certain retrait vis-à-vis des évènements nationaux et ceci malgré l'activité particulièrement intense de la Société Populaire, antenne des Jacobins, qui fut longtemps dirigée par Jean-Baptiste Brung.
C'est à cette époque, en février 1794, que fut émis le souhait de baptiser la commune La Haye - Descartes. L'autorisation arriva le 10 Vendémiaire an XI (2 octobre 1802).

 

Lire la suite sur le site Internet de la ville de Descartes

 

Le musée

A LA RECHERCHE DES RESTES DE LA VOIE ROMAINE

 

LIEU DE DÉPART  1 BIS r de l'eglise  37160 Buxeuil  12,6 KM
 
A la recherche des restes de l'ancienne voie romaine. Ce parcours vous fera marcher sur une petite partie d'une ancienne voie romaine dont vous pourrez voir certains vestiges. Parcours agréable et légèrement valonné
 
Le point de départ se situe sur le parking de l'église de Bixeuil - Lillette. Sortir du parking et prendre à gauche la route qui va vers descartes. Au stop, traverser la route en faisant attention à la circulation et prendre le chemin en herbe sur votre gauche qui longe la clôture du site industrielle. Au bord de la creuse suivre le sentier qui la longe en direction de Descartes. A un embranchement prendre le petit chemin qui monte sur la gauche et continuer à longer la creuse, jusqu'au pont qui relie Buxeuil à Descartes, puis remonter vers le parking.
 

 

Prendre la route qui est en face la boulangerie et qui va en direction de Saint Rémy Sur Creuse. Dans le virage prendre le chemin sur la gauche qui longe la Creuse. Suivre ce chemin jusqu'à la route de Saint Rémy Sur Creuse. Prendre à gauche en direction de Saint Rémy. Au panneau d'entrée d'agglomération de Saint Rémy, prendre le chemin à droite qui monte en direction du parc de la Tettière. Suivre ce chemin jusqu'à son extrémité (ne pas prendre les chemins qui partent à droite).
 

 

Du haut d'un clocher : Descartes
A 55 km de Tours et 30 de Loches, là où la Creuse délimite Touraine et Poitou la "cité du philosophe" (4200 âmes) s'est fait un nom industriel plus que culturel. Papeteries, Barbot, Baugé, Everite... nous sommes là dans le plus gros bassin d'emploi de la Touraine du Sud. Certes, de "plan social" en "restructuraton", l'économie connaît de sévères turbulences (le magazine de la touraine janvier 1994 n°49)
Du haut d'un clocher Descartes (article)[...]
Document Adobe Acrobat [17.9 MB]

Le Château de Descartes.

L'ancien château de la ville avait été construit à la fin du Xe siècle à l'emplacement de l'actuel jardin public (Parc René Boylesve) l'ancienne enceinte du château fortifié construite vers 987 par Foulques Nerra ou ses descendants, et l’un des dix premiers construits en Touraine avant l'an 1000. On peut penser que la « Motte » encore visible au bord de la Creuse et située au Sud-Est est la partie primitive de ces fortifications.

 Le réduit seigneurial dont on découvre encore quelques vestiges au centre du jardin public était vraisemblablement doté d'un donjon quadrilatère. Les fortifications étaient constituées par des murailles crénelées flanquées de tours et doublées de fossés. L'église Notre-Dame (La chapelle du château) faisait partie de cette forteresse. De ce monument, il ne reste que les soubassements du donjon et un important réseau de souterrains, la ville est sillonnée par de nombreux souterrains. Le centre-bourg en est rempli. Aujourd'hui sectionné, ce sont juste des caves... Les fortifications de la ville existaient encore au XIIIe siècle, on y pénétrait alors par quatre portes munies de ponts-levis qui enjambaient de profonds fossés : Porte de Ligueil au Nord (Rue Pierre Ballue) Porte de Balesme en bas de la rue de la Corderie à l’Ouest, Porte Saint-Lazare à l’extrémité de la rue Descartes à l’Est, et enfin la porte sur la Creuse au Sud. (Voir sur le forum: Le Parc René Boylesve.)

Souterrains de l’ancien Château (Xe et XIe siècles)
Situé 19, rue Descartes, c'est le comte d'Anjou, Foulques III (Foulques Nerra), seigneur de La Haye par héritage, qui aurait fait construire à la fin du Xe siècle, à l'emplacement de l'actuel jardin public, la haute forteresse de la ville. Dominant la vallée qu'il surveillait, le château avait notamment pour rôle de protéger le passage « stratégique » sur la Creuse. Il était entouré de grands fossés et englobait l'église Notre-Dame construite plus tard en 1104. La ville était également protégée par des douves et de hautes murailles comprenant des créneaux et des tours. En raison de sa position aux limites de la Touraine et du Poitou, le château a connu, au cours des siècles, de nombreux conflits : guerre de Cent Ans entre la France et l'Angleterre, et, plus tard, guerres de Religion.