La Farce de Maître Pathelin. La nouvelle production de la Compagnie Oghma commence sa tournée à Crissay-sur-Manse.

La Farce des farces

Après deux tragédies — et plus de trois ans de travail — nous avons voulu, il faut l'avouer, faire de grosses bêtises!

Et quel meilleur moyen pour ce faire, que de s'attaquer au chef-d'œuvre absolu du genre, la farce qui a traversé et influence les siècles au point de donner deux expressions encore proverbiales? Un avocat sans le sou décide de refaire sa garde-robe sans frais et parvient à duper un drapier par un magistral tour de force qui le fera jouer un moribond délirant dans toutes les langues de France.

Faciès bruegeliens, rythme vif et jeux de langage sont de la partie dans cette farce qui met brillamment en scène le dicton: à trompeur, trompeur et demi. 

Notre production propose une version revue pour la scène, établie d'après manuscrits d'époque et les premières éditions incunables du texte (1485 et 1489).

Parfois, des musiciens viennent rejoindre notre troupe de farceurs pour plonger plus avant dans cette immersion dans toute l'énergie colorée du théâtre médiéval qui fait encore rire aux éclats, malgré ses 600 ans bien portés!

La Farce de Maître Pathelin samedi 22 août | 20h30 dimanche 23 août | 16h Château, Crissay-sur-Manse (37220) Renseignements et réservations: resa@compagnieoghma.com CompagnieOghma.com/pathelin 06.25.04.51.16

 

Distribution Adrien Reboisson: flûtes et chalemie Jean-Lou Descamps: violon et guitares médiévales Maxime Fiorani: percussions Aodren Buart: Thibault l’Agnelet, le Berger Charles Di Meglio: Pathelin, Alexandre Michaud: Guillemette et le Juge Romaric Olarte: Guillaume Jocëaulme, le Drapier Assistant à la dramaturgie et à l’établissement du texte : Darwin Smith

 

Assistant à la mise en scène : Ivan Kamenarovic Costumes, maquillages et mise en scène : Charles Di Meglio

Pour suivre l’actualité de la Compagnie Site internet : CompagnieOghma.com Facebook: @compagnieoghma Instagram: @compagnieoghma

Réserver en ligne  le 22 août à 20:30 Château de Crissay-sur-Manse, 7 Rue du Château, 37220 Crissay-sur-Manse

Réserver en ligne le 23 août à 16:00 Château de Crissay-sur-Manse, 7 Rue du Château, 37220 Crissay-sur-Manse

Pour en savoir plus

Une nouvelle version

 

Ecrite vers 1460 par un auteur anonyme, la Farce de Maître Pathelin est considéré comme le chef-d’œuvre du genre. Le texte nous est parvenu sous trois versions qui comportent quelques variantes. La Compagnie a travaillé sur les textes conservés à la BnF — et notamment deux manuscrits — pour en établir une nouvelle version qui propose le meilleur de chacune. C’est la première fois depuis le XVe siècle qu’est présentée au public une scène entre Pathelin et sa femme Guillemette.

 

Théâtre de foire

 

Pour rappeler les pratiques du théâtre de foire du Moyen-âge, le spectacle est donné sur tréteaux. Comme dans la distribution d’origine, c’est le chef de troupe qui tient le rôle de Pathelin. La représentation, qui réunit les spectateurs pour les faire rire, est l’occasion d’animer la cour du château et de lui donner une vie qui invite au lien social comme à l’époque — même si aujourd’hui nous respectons la distance physique! La représentation est en outre ponctuée d’intermèdes musicaux d’époque, grâce à un travail musicologique d’Adrien Reboisson, musicien tourangeau, spécialistes des anches anciennes. Trois musiciens accompagnent la troupe de quatre acteurs, pour ces représentations immersives qui font remonter le temps.

 

Le plaisir du jeu

 

Il y a, dans Pathelin, un plaisir jubilatoire de tout. Un plaisir du langage, de sa déformation et de sa transformation. Le plaisir du jeu emportent les acteurs, pour provoquer le rire des spectateurs dans une énergie folle. Cette énergie est renforcée par une scène très réduite. Pour souligner le jeu, la tromperie mais aussi la noirceur des personnages, prêts à tout pour gagner, les costumes sont énormes et les acteurs très grimés pour ressembler à ces personnages caricaturaux qui sont le sujet de nombreux tableaux de l’époque de l’écriture de la pièce — un genre qu’on appelle tronie. Car tous ont quelque chose à se reprocher dans cette histoire. On peut se demander si la Farce n’est pas une fable morale ou politique: les riches et puissants sont vaincus par le plus faible et pauvre de tous qui en sort victorieux en usant du même stratagème qu’eux. Guillemette (E. Dupuy) et Pathelin (C. Di Meglio) mènent le jeu avec malice et espièglelerie (photo Maud Subert).

 

La Farce de Pathelin

 

Pierre Pathelin, avocat, décide de refaire sa garde-robe et celle de sa femme Guillemette, en dépit de leur pauvreté. Il persuade le drapier Guillaume de le laisser emporter une pièce de tissu en l’invitant à venir se faire payer chez lui. On lui joue une comédie qui le persuade que Pathelin est mourant et qu’il n’a pu le voir le matin au marché. Son succès a été tel que plusieurs expressions que nous utilisons encore tirent leur origine de ce texte, comme Revenons à nos moutons et C’est son portrait tout craché.L’influence de la Farce sera immense et l’histoire de la littérature y fait allusion sans cesse.

 

La Compagnie Oghma

 

Créée en 2006 par Charles Di Meglio, la Compagnie Oghma, établie en Dordogne, est aujourd’hui la principale structure en France à proposer une programmation théâtrale entièrement consacrée au Baroque et à la Renaissance. Elle rassemble une quinzaine de comédiens et comédiennes, tous professionnels, dont la moyenne d’âge n’excède pas 30 ans. Costumes d’époque, maquillages caractéristiques, éclairage à la bougie, gestuelle dansée et phrasé particulier se rejoignent dans cette approche exigeante, nourrie de recherches historiques et théâtrales. Une forme qui défend le Verbe, un travail sur la langue, des audaces parfois surprenantes et une qualité d’invention, notamment en se rapprochant des théâtres extrême-orientaux. La Compagnie Oghma milite pour un théâtre populaire et exigeant, implanté en milieu rural, pour faire aller le théâtre, service public, là où il n’a pas lieu et pour cela parcourt les routes de Dordogne et de France pour y présenter ses spectacles. Elle a créé en 2015 un festival de théâtre baroque en Périgord noir: L’Oghmac, qui va vivre sa 6e édition. Parmi les autres créations marquantes de la Compagnie, retenons Cendrillon et autres contes de Charles Perrault, Les Plaideurs de Jean Racine et Cléopâtre captive, commande de la Bibliothèque nationale de France et du Musée national de la Renaissance à Ecouen et aurait dû être donnée au Château de Chambord en mai 2020. Leur dernière création La Farce de Maître Pathelin, a été donnée début août 2020 dans le cadre du festival L’Oghmac (27 juillet-3 août).

 

Charles Di Meglio

 

Enfant du Périgord Noir, Charles naît un soir de décembre enneigé. Il passe la fin de son enfance en Extrême-Orient, où il voit et dévore du théâtre pour la première fois et sous toutes ses formes : Kunqu chinois, théâtres balinais, Nô japonais. Après des études en conservatoire de théâtre à Paris, sa rencontre avec la musique et le théâtre baroques est décisive. Il est un des derniers comédiens formés par Eugène Green. Il s’intéresse également au travail de Dean Barnett et s’y forme auprès de Marshall Pynkoski et Jeannette Lajeunesse-Zingg avec lesquels il est régulièrement invité à retravailler comme assistant à la mise en scène (8 productions d’opéras à Toronto et au château de Versailles). Il participe à la recréation d’un mystère de 1547 avec le CNRS et l’Université de Toulon, et à plusieurs ateliers de recherche avec l’Université Paris III (2017-2020) sur le théâtre du Moyenâge et de la Renaissance. Il dessine et réalise lui-même les costumes de toutes les productions de la Compagnie et vient de créer ceux de la première mise en scène de David Suzanne, Gilgamesh, d’après l’épopée mésopotamienne. L’influence de son enfance asiatique est immense et il tente de rapprocher, dans son travail, la tradition vivace des théâtres orientaux avec celle, qui est en train de renaître, du théâtre baroque.

 

 

Communiqué de presse

La Farce de Maître Pathelin. La nouvelle production de la Compagnie Oghma commence sa tournée à Crissay-sur-Manse.
Cette nouvelle pièce de la Compagnie Oghma, une des principales troupes en France à proposer une
programmation théâtrale entièrement consacrée au répertoire des XVe au XVIIe siècles, est fidèle à ce qui
fait sa renommée: une gestuelle, une langue, une diction, des costumes, un éclairage à la bougie. Présentée
pour la première fois cet été en Périgord noir lors de la 6e édition du festival L’Oghmac, La Farce de Maître
Pathelin commence une tournée de la France par une escale à Crissay-sur-Manse. A travers une histoire de
roublardise facétieuse, la Farce pose peut-être plus de question qu’il n’y semble…
Pathelin.Oghma.Communiqué de Presse (1).[...]
Document Adobe Acrobat [4.1 MB]