Anne-Sophie Ascher, Attachée de presse, 

a le plaisir de vous faire part de l’actualité musicale ci-dessous. 

Entretiens avec les programmateurs et les artistes sur demande à as.ascher@hotmail.fr ou au 02 47 95 83 60. 

 

26e Musicales de Montsoreau  

le 6 août 2021 à 20h30 

Eglise Saint-Pierre-de-Rest 

  

Les rêves se fiancent au crépuscule… 

 

Trio des Imaginaires  

Adeline de Preissac, harpe, Anne Sophie Nevès, flûte traversière, Jérémy Pasquier, alto 

Debussy, Glinka, Ravel 

 

Pour le quatrième concert des Musicales de Montsoreau, le 6 août, nous aurons la joie de retrouver la harpiste Adeline de Preissac, âme du très réel Trio des Imaginaires… dans un programme à faire rêver ! Car « les rêves se fiancent au crépuscule ». 

 

Le Trio des Imaginaires se propose de nous offrir un concert, comme un rêve coulant le long de la Loire, qui se reflète dans les lumières dorées du soleil se couchant... Et quel meilleur lieu que le Montsoreau, qui se reflète dans le fleuve pour accueillir ce rêve musical ? 

 

Ce concert, conçu comme un songe, s’inspire de la Sonate en trio de Claude Debussy, dont les couleurs subtiles, en miroir de la féérie de la Sonatine de Ravel ou des sonorités douces et naïves de son Conte de ma mère l'Oye, sont autant de songes, ou encore exploration de nos imaginaires ; la magie des notes berce notre âme d'enfant. Les arrangements élaborés par Séverin Treilles sont une invitation à admirer les finesses des timbres et la subtilité des nuances de cette musique. 

 

Le programme choisi par le Trio des Imaginaires nous invite à l’émerveillement propre au répertoire de la musique française de l’impressionnisme. La fluidité de la harpe, l'esprit enjoué de l'alto et la finesse de la flûte se fiancent au crépuscule de nos lendemains… 

 

Tout un programme pour nous consoler d’une année bien triste… le rêve est une arme puissante ! 

 

Programme : 

Claude Debussy : Sonate en trio 

Mikhaïl Glinka : Trio  

Maurice Ravel : Trio, adaptation de la Sonatine pour piano par Séverin Treille 

Maurice Ravel : Conte de ma mère l'Oye 

 

J’espère que vous pourrez vous faire l’écho de cet événement. Le Trio des Imaginaires, Les Musicales de Montsoreau et moi-même, nous restons à votre disposition à ce sujet. 

 

 

Très cordialement, 

Anne-Sophie Ascher 

Attachée de Presse 

T : 0033 (0)2 47 95 83 60
 

Trio des Imaginaires 

Adeline de Preissac, harpe, Anne Sophie Neves, flûte traversière, Jérémy Pasquier, alto  

 

Adeline de Preissac, Harpe 

Adeline de Preissac étudie la harpe au conservatoire de Rueil-Malmaison avec Gérard Devos, où elle obtient un premier prix à l’unanimité avec félicitations puis elle entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Marie-Claire Jamet et y obtient un premier prix. Elle poursuit sa formation à la Musikhochschule de Zurich, dans la classe de Catherine Michel, où le diplôme de concert lui est décerné. 

Dès lors Adeline de Preissac mène une carrière de soliste, avec orchestre, mais aussi en musique de chambre. Elle est membre de l’ensemble « Carpe Diem » et se produira dans de nombreux festivals (Prom’s à Londres, Festival Bayer en Allemagne, Festival d’Auvers-sur-Oise, les Folles Journées à Nantes et à Tokyo…). Elle joue en soliste avec l’orchestre de la Camerata de Versailles ou encore le Quatuor Rosamonde, et en tant que harpe solo au sein de grands orchestres nationaux (Orchestre National du Capitole de Toulouse, Orchestre National de Lyon, Orchestre de l’Opéra de Paris, Orchestre National des Pays de Loire, Orchestre Révolutionnaire et Romantique…) sous la direction de Sir J.E. Gardinner, Emmanuel Krivine, Alain lombard, Tugan Sokiev, James Conlon... 

Adeline de Preissac est professeur de harpe au conservatoire de Tours, Directrice Artistique des Festivals « 37° à l’ombre » et « Musica in audacia » au Château d'Amboise. En 2013 et 2014, elle a organisé et participé à « l'essentiel de Scarlatti » au Musée des Beaux-Arts de Tours avec Pierre Hantaï et Violaine Cochard. 

Elle enregistre plusieurs CD avec Antoine Tamestit et Emmanuelle Bertrand (Naive). Sa discogrpahie personnelle comprend : « Berlioz en Italie », « L’enfance du Christ » de Berlioz, « Vivi felice » les sonates de D. Scarlatti. 

 

Anne Sophie Neves, flûte traversière 

Anne Sophie Neves réussit, en 2014, le concours de piccolo solo de l’Orchestre philharmonique de Radio France. Ayant débuté l’étude de la flûte traversière dès l’âge de huit ans, elle reçoit l’enseignement d’Anne Giquet et de Marc Honorat avant de poursuivre ses études au Conservatoire à rayonnement régional de Boulogne-Billancourt avec Céline Nessi puis à celui de Paris dans la classe de Claude Lefebvre. Anne-Sophie Neves obtient plusieurs prix de flûte traversière et se perfectionne auprès de Michel Moraguès. Elle décide de se spécialiser en piccolo, qu’elle étudie notamment auprès de Pierre Dumail. 

Dès 2005, Anne-Sophie Neves obtient son diplôme d’état de professeur de flûte et commence à enseigner la flûte traversière au Conservatoire Mozart de la Ville de Paris. Depuis cette rentrée, elle enseigne aussi le piccolo. 

Avant d’intégrer l’Orchestre philharmonique de Radio France, Anne-Sophie Neves s’est produite au sein de formations telles que l’Orchestre symphonique de Région Centre-Tours, l’Orchestre National de France, l’Orchestre philharmonique de Strasbourg et l’Orchestre de l’Opéra de Paris. Elle a participé à de nombreux festivals (Pontlevoy, Saint-Riquier, Agora, La Folle Journée de Nantes, Radio France Occitanie Montpellier, Les Chorégies d’Orange...). 

Lors de tournées à l’étranger, Anne-Sophie Neves a été amenée à jouer, notamment, au Concertgebouw d’Amsterdam sous la direction de Bernard Haitink, au Musikverein et au Konzerthaus de Vienne, à la Philharmonie de Berlin, au Conservatoire Tchaïkovski à Moscou, ainsi qu’en Corée du Sud et en Chine sous la direction de Myung Whun Chung et sous celle de Mikko Franck. 

 

Jérémy Pasquier, alto 

Jérémy Pasquier commence le violon à l’âge de 5 ans, en 1988. À 17 ans, il choisit de s’orienter vers l’alto et poursuit ses études dans la classe de Sabine Toutain au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il en ressort avec un prix mention très bien. Depuis, il a participé à de nombreux festivals, comme le festival Pablo Casals à Prades, de Durham en Angleterre, de Clairvaux, Jeunes Talents, ou encore le festival Musiques au cloître à Nîmes, où il a rencontré des artistes tels que Jean Bernard Pommier, Claire Désert, Emmanuel Strosser, Roland Pidoux, Philippe Muller, Matthieu Gauci-Ancelin et Andreas Adorian. En soliste, il s’est produit dans la symphonie concertante de Mozart au côté de son oncle Régis Pasquier, dans le concerto de Béla Bartók, sous la direction de Pierre-Michel Durand mais également dans le Lachrymae de Britten à la Salle Pleyel, dans le cadre des concerts des Jeunes interprètes. Pour la radio, Gaëlle Le Gallic lui a consacré une émission, « Dans la Cour des Grands », diffusée en Mai dernier sur France Musique où il s’est associé à la pianiste Paloma Kouider, la violoniste Elsa Grether et le clarinettiste Olivier Patey. Jérémy Pasquier est membre du Trio à Cordes Jacob, aux côtés de Sarah et Raphaël Jacob, avec lesquel il se produit régulièrement. Depuis 2008, il est lauréat de la fondation d’entreprise Banque Populaire, et révélation classique de l’Adami. Il joue un alto de Giuseppe Guadagnini (1780) prêté généreusement par l’association Zilber. 

 

Renseignements et Billetterie 

- à l'Office de Tourisme Saumur Val de Loire : 02 41 51 70 22 

en ligne sur www.saumur-tourisme.com 

sur place le jour du concert, dans la limite des places disponibles 

 

Tarifs :  

18 € TP (chœur)

16€ TP (haute nef)

13 € TR (Habitants de Montsoreau, Adhérents Ligeriana Musicale, basse nef) 

Gratuit pour les moins de 18 ans