Dimanche 22 août -
16h – Collégiale de Candes-Saint-Martin
Bach à l’église
Cantates de Bach
Les Amusemens du Parnasse
Morgane Collomb, soprano  Madeleine Béchy, soprano
Akane Hagihara, violon 1  Stéphane Béchy, clavecin et direction
 
Anne-Sophie Ascher  Attachée de presse  Tel : 02 47 95 83 60  as.ascher@hotmail.fr
Renseignements et Billetterie  Tel 06 46 87 62 92
Courriel    ladivemusique@gmail.com
Billetterie : Sur place le soir du concert
Billetterie en ligne sur le site   www.ladivemusique.fr
Tarifs :Prix des places 20€  Pass pour tout le festival 50€
Réductions -18 ans et étudiants 10€
Gratuit pour les enfants de moins de 10 ans  NB
:
Le Manoir de Grand’Cour n’est pas au cœur du village (3 route de la Meslière, 37500 Seuilly).
Stéphane Béchy, Directeur Artistique
 
Comment se sent-on quand son festival fête son 10e anniversaire ?
 
C’est à la fois une satisfaction et un moment d’interrogation. Nous sommes heureux de ces 10
années riches de musique et de rencontre. Ce furent aussi 10 années où le festival a cherché son
équilibre artistique, territorial et financier. Je voudrais remercier les collectivités territoriales qui
nous soutiennent, notamment la Région Centre Val de Loire sans laquelle le festival n’aurait pas
existé. Je veux aussi saluer l’engagement de notre président Patrice Franchet d’Espèrey qui, en
équilibriste, assure la pérennité du festival et de ses finances fragiles ! Je suis heureux que nous
ayons tenu le choc de la crise sanitaire en maintenant notre édition 2020. La culture a besoin de
temps et de constance. 10 ans c’est aussi le moment du bilan et des interrogations sur l’avenir. La
Dive Musique va devoir évoluer pour élargir son public et affermir son ancrage. Nous allons y
travailler pour les prochaines éditions.
 
Qu’est-ce qui a présidé à vos choix de programmation cette année ? Pourquoi «Bach» ?
 
J’ai choisi de faire cette édition anniversaire autour de Bach parce qu’il fut mis à l’honneur de notre
première édition. Nous retrouverons certaines œuvres jouées à cette occasion et notre soprano
fidèle Morgane Collomb qui fut aussi de cette première édition !

Chaque année, vous mettez en avant un instrument, quel sera celui de la 10e édition?

 

Vous avez raison, depuis quelques années, le festival met en avant un instrument ancien ou tout
du moins un instrument dans son état d’évolution au XVIIe et XVIIIe siècle. Anniversaire oblige,
cette année, il n’y en a pas !
 
Stéphane Béchy, Clavecin, Directeur artistique du festival
Stéphane Béchy a étudié principalement avec René Brethomé, et Marie-Claire Alain pour
l'orgue, Olivier Baumont et Davitt Moroney pour le clavecin. Il se produit surtout en récital, en France, en particulier à Notre-Dame, La Madeleine, Saint-Sulpice, festival des Blancs-Manteaux à Paris; Festival de Musique ancienne de Dieppe, Saint-
Michel en Thiérache, Triforium de la Cathédrale de Metz, Festival de Nancy, Festival de Carcassonne; en Autriche, République Tchèque, États Unis d'Amérique, Serbie, Montenegro, Pologne, Allemagne, Corée du sud, Russie, Arménie, Bulgarie, Slovaquie, Slovénie, Suisse et aux Pays-Bas.
 
Il aime se produire également avec d'autres musiciens. En musique de chambre au clavecin, avec orgue ou
en soliste avec orchestre on a pu l'entendre avec Jean-Pierre Arnaud, Laurent Verney, Vahan Mardirossian,
Stéphanie-Marie Degand, Gudni Emilsson, Jean-Louis Basset, Olivier Charlier, Daniel Cuiller, Guy Touvron,
Alexander Ghindin, Amélie Michel, Françoise Masset...
Sa connaissance des répertoires anciens lui a valu d'enseigner aux étudiants du Conservatoire de
Rotterdam, à la Northwestern University de Chicago, à l’Université de Belgrade, au Conservatoire de
Prague, Académie de Brno, Université de Séoul et à l’Université de Ljubjana.
Avec les Amusemens du Parnasse, ensemble qu'il a créé, Stéphane Béchy a enregistré deux Messes de
Michel Corrette en première mondiale pour le label Triton (5 diapasons). Il a par ailleurs gravé en soliste des
œuvres de Couperin, Dandrieu, d’Agincourt, Duphly, Bach, Mozart, Mendelssohn, Liszt et Saint-Saëns.
En direct ou à travers ses enregistrements on a pu l'entendre sur diverses radios en France et à l'étranger,
notamment sur France-Musique et France-Culture.
Stéphane Béchy compte parmi les rares interprètes à avoir donné l’intégrale de l’œuvre d’orgue de Bach en
concert (17 récitals à Paris en 2001-2003).
Après avoir été titulaire du Grand-Orgue de la Cathédrale de Soissons et à Paris à Saint-Ferdinand des
Ternes, Stéphane Béchy est actuellement titulaire des Grandes Orgues historiques (Clicquot, Cavaillé-Coll,
Gonzalez) de Saint-Merry de Paris, tribune prestigieuse illustrée dans le passé par Nicolas Le Bègue, Jean-
François Dandrieu, Nicolas-Gilles Forqueray, Gervais-François Couperin et Camille Saint-Saëns.
Stéphane Béchy a été de 1999 à 2016 directeur artistique de l'Orchestre de Caen, du Festival de musique
contemporaine « Aspects des Musiques d'Aujourd'hui» ainsi que du « Festival International d'Orgue de
Caen» qu'il a créé. Il est professeur de clavecin au Conservatoire de Caen. Il est également directeur
artistique de « La Dive Musique », festival de musique ancienne de Seuilly.
Stéphane Béchy est chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres.
 
Les Amusemens du Parnasse
Fondés en 1995 par le claveciniste
Stéphane Béchy
,
Les Amusemens du Parnasse se consacrent plus
particulièrement aux musiques instrumentales et vocales du XVIIIe siècle.
Le disque des deux messes de Michel Corrette enregistrées en première mondiale en 1996 pour le label
Triton a été salué par la critique (5 diapasons) et diffusé sur de nombreuses radios françaises et
européennes. L’ensemble s’est produit dans divers festivals de musique ancienne, Dieppe, Saint-Michel en
Thiérache, La Dive Musique. Les Amusemens du Parnasse ont eu le plaisir de partager la scène avec des artistes tels que François Masset, Sylvie De May, Stéphanie-Marie Degand, Christophe Robert, Amélie Michel, Stéphanie Paulet,
François Joubert-Caillet...
 
Les Amusemens du Parnasse
Stéphane Béchy, clavecin et direction
Morgane Collomb, soprano (soliste)
Sabine Cormier, violon 1 et 2
Akane Hagihara, violon 1 (soliste) et 2
Jean-Philippe Gandit, alto
Madeleine Béchy, soprano (soliste) et viole de gambe
Camille Bloch, violoncelle et viole de gambe
Lucia Rizzello, traverso (soliste)
Vincent Bénard, orgue positif